*
 

Chapitre X : Magie et rituels

 :: Ces petites histoires qui créent notre réalité Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://dawning-of-new-age.forumactif.com
Fighting to be better than yesterday
Féminin
Lion
Messages : 670
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 26
Carmen
Chapitre X : Magie et rituels
Message.
Jeu 16 Aoû - 5:30
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://dawning-of-new-age.forumactif.com
Fighting to be better than yesterday
Féminin
Lion
Messages : 670
Date d'inscription : 14/01/2010
Age : 26
Vie antérieure
Chapitre 15 : Magie et rituels
L'aurore, quel spectacle. Habituel, inévitable, répétitif, mais si différent à chaque fois. Ce dégradé de couleurs, cette liberté totale. Le lever du soleil avait lieu tous les matins, et pourtant ce spectacle était toujours aussi beau que le premier jour où il l'avait contemplé. Le paysage environnant rendait ce simple évènement plus magique encore. Des montagnes, des dénivelés, des pierres, quelques ponts suspendus en bois. C'était son habitude matinale : observer le lever du soleil. Il n'était pas le seul, d'ailleurs, d'autres frères avaient cette même habitude.

Il était moine, dans un temple en Inde, quelque part. Il ne savait pas vraiment où. Il ne savait plus vraiment où. Il était là, et c'était la seule chose qui comptait. Le moment présent. Pourquoi se soucier du temps qui passe, d'évènements qui ne nous arrivent pas directement ? Après tout, la vie est bien plus simple lorsqu'on vit dans la béatitude, dans le contemplation perpétuelle. Le lever du soleil, aussi simple soit-il pour le commun des mortels, devient une oeuvre d'art redessinée chaque jour. Le coucher du soleil est une autre peinture, un autre chef d'oeuvre dont la palette change chaque soir. Quand on contemple réellement ces choses, on s'aperçoit que le bleu d'hier n'est pas exactement le même bleu qu'aujourd'hui. Que le chant de ce même rossignol est plus aigu ou plus grave. Que cette plante, malmenée par la tempête de la veille, est un peu plus forte. Les énergies sont différentes aussi. Certains levers de soleil vous calment. D'autres vous donnent de l'énergie.

Lors de ce lever de soleil, il se sentait inspiré. Il aimait bien les matins inspirés. Il aimait tout. Il faisait attention à tout, au point d'en perdre la notion du temps. Il était heureux, tout simplement. Il n'avait que faire de son nom passé. Un nom est un nom, rien de plus. Une étiquette que l'on colle sur son être. Lui, il était détaché de tout cela : il vivait, respirait, contemplait. Il communiait avec ses frères, parfois en silence, parfois par des phrases anodines. Et d'autres fois, ils communiaient ensemble. Les méditations groupées, qui permettent à l'esprit de sortir de leur corps et de voyager. Il n'avait alors aucune limite.

La vie était simple au temple : contemplation, méditation, repas frugaux. Un mode de vie simple pour une vie riche, c'était la recette du bonheur. Cela peut encore l'être. Il vécut vieux, comme les autres moines de ce temple. A croire que la contemplation et la simplicité était également la recette de la jeunesse éternelle. Et lorsqu'il sentit l'heure de sa mort arriver, il récupéra du papier et de l'encre. Il avait des instructions à donner à la personne qui prendrait conscience de ce qu'il avait à transmettre.

A toi qui lit ceci.
Peut-être n'es-tu pas heureux. Peut-être n'es-tu pas ici. Peut-être n'es-tu pas maintenant. Mais tu peux l'être. La complexité n'est pas la solution, ce que les gens appellent "normalité" n'est pas l'unique option de vie. Sois simple. La simplicité amène à plus simple. La complexité amène à plus complexe. Ce n'est pas en cherchant des solutions grandioses que l'on atteint le bonheur. Celui-ci se cache dans les petites choses. Tu sais, ces petites choses du quotidien, qui passent souvent inaperçues ? Le lever du soleil, le silence, le chant d'un oiseau, la sensation du soleil qui caresse la peau, un thé parfaitement infusé. Ne cherche pas les biens matériels et les relations nombreuses ; la plupart sont fausses ou demandeuses. Il suffit de rien pour être heureux, mais il faut tout pour être malheureux. La vie nous porte où nous devons aller, et si nous essayons trop fort, c'est que ce que nous voulons n'est pas pour nous. Prête attention à ton environnement. La perfection du ciel, la force de l'eau, le jeu du feu, l'endurance de la terre. Inspire-toi de ces éléments pour diriger ta vie. Et n'en oublie pas le cinquième : le métal. Comme lui, sois à la fois flexible et inflexible. Assez flexible pour t'ouvrir à de nouvelles choses, mais inflexible pour ne pas te laisser tenter par des promesses qui te détourneront de ton chemin.
Ce sont mes conseils pour toi. Je ne sais qui tu es, d'où tu viens, mais ils te seront utiles.
Prends soin de toi, prends soin du monde.
Avec tout mon amour et mes bénédictions."  


Lorsqu'il cessa d'écrire, il avait les larmes aux yeux. Il sourit, puis pencha le papier par-dessus la bougie. Le papier prit feu et s'embrasa lentement. Lorsqu'il fut entièrement consumé, il se leva et se dirigea vers son lit. Il était temps de rejoindre sa prochaine vie. Il avait confiance.
Jeu 16 Aoû - 7:15
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dawning Of New Age :: Ces petites histoires qui créent notre réalité-
Sauter vers: